#Crise Poteaux indicateurs V 

 

Jeudi 7 mai

 
Image


« Une crise ne devient catastrophique que si nous y répondons par des idées toutes faites » écrit Hannah Arendt.   Le mot « crise » angoisse sans pour autant inclure les décisions auxquelles son étymologie semble appeler… Et si l’issue de ces périodes tragiques - funeste ou heureuse - reposait sur notre capacité à nous re-questionner, à croire et à espérer en l'avenir ? 


Et pour « saisir l'opportunité » de la crise pour atterrir sur une terre plus habitable avant que le retour à la « normale » ne vienne effacer de notre mémoire la totale étrangeté de la situation, nous vous proposons un questionnaire élaboré par le philosophe Bruno Latour en partenariat avec le Médialab de Sciences Po, le Consortium  Où atterrir ?  et les Ateliers d'auto-description du Collège des Bernardins.

 
Crise
 
 

Toute crise est une épreuve d’où peut jaillir une fécondité nouvelle.

 

Depuis quelques décennies le mot crise résonne à nos oreilles dans une litanie où se croisent l’économie, la politique, le social, l’écologie, les cultures. Rien n’y échappe. Mais la crise sanitaire que nous vivons semble concentrer en elle toutes les crises.  

 

Lire la suite

 
 
Le Jardin des délices
 
 

Aussi longtemps que l’homme est capable de refermer le triptyque, l’espoir subsiste.

 

La plus grande « impasse » humaine serait-elle d’oublier d’où viennent les bienfaits dont nous jouissons ? Dans le triptyque « le Jardin des délices », Jérôme Bosch dépeint la pire des crises : celle de chercher par tous les moyens à combler le vide abyssal... 

 

Lire la suite

 
 
Crise
 
 

Crise de la philosophie ou philosophie de la crise ?

 

« C’est parce que notre civilisation est en crise que nous avons besoin, peut-être plus que jamais, de philosopher » déclare André Comte-Sponville. 

Comment la philosophie, qui est création de concept, peut-elle encore mobiliser les énergies du quotidien ? À quel titre pourra-t-elle contribuer au « monde d’après » ? 

 

En débat

 
 

POUR PRÉPARER LE MONDE D'APRÈS LA PANDÉMIE, IL EST URGENT DE SAVOIR « OÙ ATTERRIR ? »


Si nous imaginions ensemble « les gestes barrières » pour empêcher que le monde revienne comme avant...


Nous vous proposons de répondre au questionnaire ci-dessous.  


Découvrir la  vidéo de présentation de l'exercice par Bruno Latour


Je participe

 
 
 
Image Image Image Image Image
 

Envoyer cette lettre à mes proches